GADRAT BRUNO - ARTICLES

 

Planifier son jardin: la guerre ou la paix ?
Par Bruno Gadrat - Marieville le 19/03/2003
Texte source de l'article paru dans Le Journal de Chambly du 1 avril 2003

On associe souvent les jardins à la paix. D'ailleurs, il existe un peu partout dans le monde des jardins de la paix. Rien n'est simple. De nombreux lieux historiques militaires sont devenus des parcs ou des jardins.



Jardin de la paix à Chambly - Photo journal de Chambly du 1/04/2003

Notre jardin, si simple soit-il, est un lieu privilégié pour retrouver notre paix intérieure après des périodes tendues. Il faut planifier avec soin cet espace d'isolement de la fureur du monde. Les transitions douces, le murmure des feuillages ou de l'eau, les vues ouvertes et lointaines, les coins de repos ombragés sont caractéristique des jardins paisibles.

Les plantes symbolisant la paix dépendent des cultures. L'olivier est le plus souvent cité. En Grèce antique, c'était l'arbre consacré à Athéna, déesse de la fécondité, de la sagesse, vierge, protectrice des enfants, inspiratrice des arts et des travaux de paix. Dans les traditions juives et chrétiennes, le rameau d'olivier rapporté par la colombe à Noé à la fin du déluge en fait un symbole de paix retrouvée. En Islam cet arbre est l'axe du monde, symbole de l'homme universel, du Prophète. Au Japon, il est symbole d'amabilité et de succès civils ou guerriers. Ne nous y trompons pas, Athéna était aussi une déesse guerrière. Les rameaux et les palmes souvent cités comme symboles de paix sont un hommage au vainqueur, au pacificateur.

L'olivier pousse sous le soleil intense de la Méditerranée. Dans les climats plus froids, le buis remplace l'olivier le dimanche des rameaux dans les églises. Il faut en effet que les rameaux soient toujours verts pour symboliser l'immortalité de la gloire du Messie apportant la paix. Il faut aussi pouvoir s'en procurer facilement. Dans nos régions encore plus froides, les rameaux de sapin et de cèdre ont la même valeur symbolique que le buis ou l'olivier.

Le pin blanc est un symbole de paix chez les Iroquois et d'autres Premières Nations. Vous avez probablement une plante qui, plus que toute autre, est votre symbole de paix.

Le jardin n'est jamais trop petit pour pouvoir cumuler des effets sensibles et des significations. Cependant, plus ils sont concentrés, plus le travail de l'architecte paysagiste est délicat. Il faut combiner les symboles, les formes et les proportions en éliminant les incohérences. Il faut aussi surveiller l'évolution du lieu. Le jardin, à l'image de la paix, est fragile. Vous vous souvenez peut-être du jardin de la paix derrière la bibliothèque de Chambly, en bordure du bassin. Il en reste quelques fleurs l'été, le long de la piste cyclable, pour honorer sa mémoire.

BG

La signification est l'un des trois critères de qualité du design végétal
Bruno Gadrat Design Végétal: Création de jardins signifiants

20030319guerre-paix.html - rev 06/04/2003