Fenêtre de destination:

ref

 

Zones végétales et cartes associées

Bruno GADRAT, gadrat/z/zones.htm - 09/111998 rev. 21/10/1999

 

Rusticité | Formation | Origine | Climat | Sol

Pour faciliter le travail avec les plantes de nombreuses cartes sont disponibles. Il convient de bien les connaître pour les utiliser au mieux.

Rusticité

La carte de rusticité est une synthèse pratique de différents critères essentiellement climatiques (et plus particulièrement des valeurs basses de la température). Cette carte permet de savoir si la plante a de bonnes chances de survie dans le lieu où l'on souhaite la mettre en place.

Agriculture et Agro-alimentaire Canada nous fournit une carte qui couvre l'ensemble du Canada en 9 zones du plus froid 0 au plus chaud 9. Chaque zone est à son tour subdivisée en deux partie a légèrement plus froide et b légèrement plus chaude. Le département américain de l'agriculture a également établi une carte de rusticité mais avec un codage différent. Notez bien qui produit la carte car des appellations similaires peuvent recouvrir des réalités différentes. Montréal est en zone 5b par Agriculture Canada et en zone 3 par l'Arnold Arboretum. Il y fait une température basse minimale comprise entre -40°C et -30° Celcius. Les cartes de rusticité ne sont pas disponibles pour tous les pays du monde. Dans certains pays, la variation locale de climat rend leurs utilisations très difficile.

Chaque plante cultivée est associée à une zone de rusticité. C'est la zone la plus froide dans laquelle elle peut pousser sans soins particuliers. Elle se portera souvent mieux si vous la mettez en place dans une zone plus chaude d'une ou deux lettres. Si vous souhaitez la planter dans une zone plus froide que sa zone de rusticité, il faudra la protéger des rigueurs du climat par des protections qui vont du simple emballage à la serre à climat contrôlé.

 

Formation écologique, forestière

Les grands types de climat et de sol induisent des réponses de la végétation sous formes d'ensembles, de communautés végétales.

La biogéographie répertorie les grandes formations végétales comme la forêt boréale, la toundra. (voir relations entre climat sol et végétaux et milieux humides)

On trouvera des cartes bien plus précises avec leurs formations végétales caractéristiques comme par exemple l'érablière à carrier. Il faudra alors distinguer entre les cartes qui répertorient la végétation en place (cartes des groupements écologiques, cartes de répartition d'une population) et les cartes qui révèlent les potentialités d'un lieu (essentiellement potentialités forestières)

A950704zones_de_vegeta.jpg - Zones de végétation
A951120zonesforest.jpg - Zones forestières
A951120zonforestb.jpg - Zones forestières légende

Origine

La zone d'origine de la plante nous donne immédiatement des indications sur le climat et le sol qui lui conviennent. Cette répartition est cependant soumise à d'autre facteurs qui créent à un moment de l'évolution l'isolation d'une population. La population ainsi isolée évoluera de façon spécifique. Les échanges internationaux remettent en cause cet isolement avec pour conséquences le risque de disparition d'espèces endémiques et l'homogénéisation, la banalisation des plantations.

L'origine des plantes nous entraîne immédiatement à associer à la plante ses paysages d'origine, son exotisme.

Climat

Le climat est l'une des contraintes les plus importantes pour les écosystèmes et pour les plantes en particulier. La connaissance des climats et des microclimats d'origine de la plante seront donc des facteurs importants de réussite pour l'acclimatation des espèces.

On ne s'étonnera pas non plus que les plantes cultivées dans les jardins proviennent de régions bien identifiées de la planète.

À Montréal nous sommes dans un climat tempéré froid que l'on retrouve en Europe centrale et dans le nord-est asiatique et sibérien. Il faut aussi mentionner que les formations montagneuses entraînent des climats froids qui nous correspondent également.

Les variations locales vis à vis du vent (ex: rideau végétal), d'un accumulateur de chaleur (ex: rocher) peuvent faire varier de façon importante la réalité du climat (variation d'une zone de rusticité)

On se méfie toujours du froid pour implanter des végétaux on se méfie plus rarement du chaud ou du sec. Ce sont pourtant des critères qui prennent une importance particulière dans les aménagements urbains.

A951120zclimats1.jpg - Zones climatiques

Sol

Les cartes des grandes formations géologiques et géomorphologiques, nous offrent des indications sur la nature potentielle des sol issus de cette roche mère. Il faut toutefois interpréter ces cartes avec beaucoup de prudence car la formation du sol est fortement dépendante du régime de l'eau et du climat. Si un sol sur roche mère calcaire est généralement basique et un sol sur roche mère siliceuse généralement acide, il faut aussi compter avec les zones d'accumulation, de lessivage et autres sources de diversité du sol.

Le sol est la partie qui nous intéresse au plus haut point pour les végétaux. C'est dans une épaisseur souvent très réduite, le plus souvent inférieure à un mètre, que se joue le principal milieu de vie des racines. Des cartes de sol existent pour les régions cultivées. Il faut impérativement les vérifier car le sol est facile à perturber et les petites variations locales ne peuvent pas toutes être répertoriées. Elles sont souvent déterminantes dans les projets.

 




ref

Bibliographie