arbre_grotteapa2301apa2350ame6238Réf.APA1500©


Bruno Gadrat - gadrat/r/racines/racine.html - 10/01/1999 rev. 20/09/2003

Fenêtre de destination:

 

Racines

 

La racine est la partie du végétal qui le fixe au sol et lui assure son alimentation en eau et en sels minéraux.

Malgré toutes les différences décrites plus loin, une première approximation rapide permet de déterminer l'extension du système racinaire comme s'étendant sur une surface à peu près équivalente à la couronne de feuillage de la plante et sur une profondeur liée au type de plante (voir pour un arbre). En fait la croissance des racines est à peu près la même que celle des branches. On pourra donc avoir quelques racines qui s'éloignent du tronc autant que la hauteur de la plante. Attendez-vous à ce que les racines d'une glycine (Wistaria) ou d'un peuplier (Populus) puissent s'éloigner beaucoup du tronc.

La plante équilibre sa quantité de racines à sa quantité de feuillage. Un arbre dont on coupe les branches réduira ses racines en proportion sans toutefois changer ses racines de place. Certaines mourront d'autre subsisteront. Il est donc illusoire de vouloir résoudre des problèmes de fondation de maison en réduisant le feuillage de l'arbre.

types_de_racinesLe fait d'être dans le sol n'est pas une garantie pour déterminer les racines. Certaines tiges poussent également dans le sol.

Les racines et autres organes souterrains sont classés en quatre grandes catégories

  1. Pivotant
  2. Fasciculé
  3. Étalé et traçant
  4. Charnu
  5. Pivotant
    • Racine pivotante: racine principale verticale
    • Pivot: racine pivotante principale plus grosse que les autres (le mot pivot est aussi parfois utilisé pour le tronc et la flèche).
  6. Fasciculé
    • Racines fasciculées: ensemble de racines égales entres elles
  7. Étalé et traçant
    • Racines étalées: racines superficielles qui s'étalent proche de la surface du sol
    • Stolon: tige grêle et allongée qui s'allonge sur le sol et donne naissance, de distance en distance, à une nouvelle plante
  8. Charnu
    • Racines tubéreuses: racines qui sont renflées comme un tubercule
    • Tubercule: partie renflée des rhizomes ou des racines qui se gorge de réserves nutritives
    • Tuberculeux: pourvu de tubercules. Se dit aussi pour les fruits et graines qui présentes des petits tubercules ou des granulations
    • Rhizome: tige souterraine ou au ras de la terre ressemblant à une racine qui s'étend généralement horizontalement
    • Bulbe ou oignon: Organe généralement souterrain, arrondi, composé d'un plateau charnu (tige courte), de tuniques ou d'écailles charnues (feuilles modifiées servant de réserves) portées par le plateau serrées les unes contre les autres et d'un bourgeon plus ou moins central porté par le plateau. Lorsque le bulbe est solide (sans écailles ou tuniques charnues) il s'agit d'un cormus
    • Cormus: rhizome particulier, vertical. Tige renflée qui ressemble à un bulbe avec quelques écailles minces qui le couvrent.
    • Oignon: voir bulbe

Il faut aussi noter que cet aspect général se combine avec une extension et une multiplication différente en fonction de la nature des sols. Cette variabilité est nettement visible entre les sols argileux (racines longues et peu nombreuses) et les sols humifères légers (racines courtes et nombreuses).

Il faut enfin considérer que les racines vont aller s'installer de préférence là où il y a de bonnes conditions d'eau, d'air et de sels minéraux pour leur croissance.
Un sol profond et humifère offre ces conditions mais le sol est souvent variable, surtout en ville.

L'historique de la croissance des racines est aussi à prendre en compte pour l'avenir de la plante. Les racines ne rebroussent pas chemin. Elles sont capables de tourner dans des angles droits ou des courbes formés par des obstacles (pots, murs) mais pas de revenir en arrière dans des angles aigus. En suivant le bord d'un pot la racine s'enroule sur elle-même. En grossissant sur place, elle finit par étouffer la circulation de sève ce qui provoque l'arrêt de croissance de la plante et sa mort. Dans un grand pot ( ou un trou dans le trottoir) les racines vont s'éloigner rapidement du tronc puis se heurter à la paroi et épuiseront progressivement le sol à cet endroit. Les plantes adaptent leur feuillage (branchage) au sol disponible pour les racines. La dimension de la plante dépend de la taille du pot.

On peut aussi noter qu'en coupant une grosse racine on prive la plante du système d'alimentation correspondant à une partie de la ramure qui vient alors à dépérir. De plus, comme pour les grosses branches, les grosses racines repoussent difficilement ou même pas du tout.

Vous croyez encore aux racines qui détruisent les maisons ? voyez cet article sur les maisons qui font dépérir les arbres à plusieurs mètres de distance.
ou bien celui-ci Racines et tassement différentiel du sol ou encore Forme des racines


Réf.Bruno Gadrat - gadrat/r/racines/racine.html