MISSION logo_notes D'ARCHITECTURE DE PAYSAGE

Pour agir de façon professionnelle

pub

Les missions à confier à l'architecte paysagiste

Des actes professionnels

Les actes professionnels des architectes paysagistes


Les termes et le contenu peut varier d'un pays à l'autre mais c'est assez similaire.

La mission principale de l'architecte paysagiste est d'inventer l'idée d'aménagement, de faire les plans techniques et devis et ensuite de suivre les travaux.

Les associations professionnelles définissent les recommandations de contenu et de prix pour les actes professionnels.

Avant cette mission principale, les architectes paysagistes fournissent d'autres actes professionnels pour baliser le projet.

Après la réalisation du projet, les architectes paysagistes fournissent des services professionnels pour faire évoluer le projet.

Leur compétence à inventer des solutions élégantes à des problèmes complexes leur fait produire des actes très diversifiés allant du simple conseil sur un point précis jusqu'à la planification de très grands projets.

Avant la mission principale

Des actes professionnels pour baliser le projet

Pour éviter les dérives, il faut des balises qui permettent de contrôler le déroulement du projet.

Consultation (rémunéré au taux horaire)

Balises générales et sortie d'ornières

La consultation d'un architecte paysagiste permet de répondre aux problèmes d'aménagements extérieurs de toutes natures. Cela va de la simple faisabilité pour l'installation ou la réparation d'un élément à l'élaboration d'une idée assez précise de l'aménagement avec croquis et budget préliminaire.

La première idée est souvent la bonne, mais ne pas prendre le temps de la préciser peut rapidement conduire à des dépassement de coût. Réservez ce type d'intervention pour résoudre des problèmes urgents ou pour bien comprendre le processus de création et de mise en œuvre de votre projet.

Utilisez la consultation pour vérifier l'intérêt d'un projet. Faire de la bonne manière du premier coup ou ne pas faire ce qui n'a pas d'intérêt est la meilleure façon de faire des économies et d'éloigner les problèmes.

Études préparatoires = Analyses préliminaires (rémunéré au taux horaire ou au forfait)

Baliser l'étude du projet

Le rôle des analyses préliminaires est de fixer les principales contraintes, les principaux objectifs et les moyens nécessaires pour réaliser l'étude du projet.

Les analyses préliminaires sont hors mandat principal et doivent d'abord être complétées.

Parmi les analyses préliminaires les plus fréquentes, on retrouve le droit de propriété du terrain, sa composition physique, son occupation au sol, ce que le client souhaite faire par lui-même et ce qu'il souhaite confier à d'autres, le temps et l'argent qu'il compte investir dans le projet, la raison pour laquelle il appelle un architecte paysagiste. La liste est trop longue et surtout trop variable pour être citée de façon exhaustive. Des références sur l'histoire du lieu ou les mythes de ses habitants peuvent très bien en faire partie au même titre qu'une analyse des métaux lourd du sol.

Selon l'ampleur du projet, ces analyses préliminaires seront :

Dans les projets de jardins privés, ces analyses préliminaires sont généralement déterminées dans une entrevue entre l'architecte paysagiste et le client.

Les analyses préliminaires précèdent la rédaction d'une offre de service pour une mission complète d'architecture de paysage. La mission complète d'architecture de paysage organise le service offert par l'architecte paysagiste depuis l'élaboration de l'idée jusqu'à la réception des travaux par le client.
Le fait que les analyses préliminaires ne soient pas terminées avant le début des étapes suivantes n'est pas critique sur le déroulement du projet sauf en ce qui concerne l'objectif de coût et le relevé initial du géomètre. Elles devront toutefois être réalisées et ne pas être confondues avec travail d'élaboration de l'idée. Les éléments des analyses préliminaires seront fournis par le client ou facturés par le concepteur comme frais remboursables.

Les analyses peuvent être remplacées par des Avis d'expert lorsque le degré de certitude des éléments de contrôle du projet est moins importante que la nécessité d'éxécuter le projet rapidement et à moindre coût. Les avis d'expert doivent être acceptés par des prises de décisions du client pour les points clefs d'orientation du projet. Le projet est d'abord et avant tout le projet du client. (voir élément de théorie)

La faisabilité de l'étude du projet doit conduire à la décision de faire le projet. C'est particulièrement important dans les projets de grande envergure dans lesquels on doit avoir une acceptabilité sociale du projet.

Données sur le lieu et ce qui peut avoir une influence sur lui (rémunéré au taux horaire) = Analyses

Baliser le projet

Le rôle des analyses est de fixer les contraintes, les objectifs et les moyens nécessaires pour réaliser le projet. Contrairement aux analyses préliminaires qui visaient à baliser l'étude du projet, les analyse visent à baliser le projet lui-même. Analyse systématique ou en orientée par le projet ?

Connaisance du sol, du climat, des plantes, des habitudes ... Dans les grands projets, il est souvent utile que cette connaissance soit établie et vérifiée avant le démarrage de la mission principale. Pour les gestionnaires de territoires c'est particulièrement utile car ces données servent à de nombreux projets.

Esquisse préliminaire ou précédents, estimation préliminaire, programmation

Premières images de ce que ça pourrait être

Pour les projets qui se développement lentement et notamment ceux qui ont besoin de subventions, il faut établir des dossiers avec une ébauche du projet suffisament réaliste pour que les différents niveaux d'acceptation et de financement du projet puissent se mettre en place. Cette étape se veut proche du projet mais le chemin est encore long et plus le nombre d'intervenants augmente, plus le projet qui s'en suivra sera différent, le plus souvent par son ampleur et ses buts.

La mission principale

Trouver l'idée, faire les plans, suivre les travaux

La répartition usuelle de l'effort en temps et en argent des différentes phases du mandat principal d'architecture de paysage est la suivante:

Trouver l'idée et montrer comment elle va se concrétiser

Permettre au client de choisir son projet en toute connaisance de cause

Concept et esquisses

Définir l'esprit et l'âme du projet

Les termes de concept et esquisses recouvrent des réalités variables en terme de contenu et de qualité. Vous devez distinguer d'une part les esquisses et concepts préliminaires (qui fixent les objectifs du projet) et d'autre part les concepts et esquisses du projet (qui permettent de déterminer les caractéristiques de ce qui sera réalisé).

La simulation d'ambiance par ordinateur ou manuelle est une esquisse préliminaire.
L'expertise détaillée ou une mission personnalisée peuvent répondre aux autres besoins des études préliminaires ou aux besoins des études de projet.

Pour une compréhension plus complète du rôle des étapes du projet regarder projet_etapes.htm.

Il faut étayer l'idée complètement avant de passer au travail nécessaire à sa matérialisation.

Pour réduire les coûts, il faut détailler complètement l'idée avant de passer aux plans et devis. Lorsque le temps disponible est suffisant, il est préférable de faire l'étude de l'idée complètement avant les travaux plutôt que de commencer les travaux avant d'avoir fini la conception.

De nouvelles analyses sont souvent nécessaires pour juger de la pertinence de l'idée.

L'idée est une phase abstraite, une solution avec ses variations qui permet de contrôler les effets sensibles et de significations. Cette phase immatérielle est l'essentiel de la qualité de conception d'un bel et bon aménagement.

La présentation et l'acceptation de l'idée est indispensable pour les projets longs et concertés car elle reste stable quelles que soient les variations des contraintes de matérialisation du projet.

Montrer une forme matérielle de l'idée

Incarner l'idée et décider de la forme du projet

La matérialisation du projet est exposée au client sous forme de simulations réalistes, de texte, de plan, de prix ou tout autre expression nécessaire à sa validation (expression matérielle de l'idée respectant les contraintes de viabilité du lieu et du moment).

Le terme d'esquisse est très variable. Il désigne aussi bien une ébauche sommaire de plan qu'un plan détaillé en couleur. Pour l'inclure dans une offre de service, il est utile de préciser sa nature avec des exemples.

Les plans et devis préliminaires sont la forme traditionellement la plus utilisée. Ils ont l'avantage de ressembler aux plans et devis detaillés. Il en résulte une réduction des quantités de documents à élaborer. Ils ont l'inconvénient de ressembler aux plans et devis detaillés. Il en résulte une confusion aussi bien pour le client que pour l'architecte paysagiste dans les productions attendues.

La présentation matérielle de l'idée doit répondre aux questions du client pour que toutes ses décisions puissent être prises. L'estimation préliminaire du projet en fait donc partie.

Les plans, perspectives et simulations réalistes qui permettent de voir le résultat tel qu'il sera construit sont souvent confondus avec le développement de l'idée.
La pratique usuelle peut le laisser croire car, pour des raisons d'économies, les professionnels font la conception de l'idée et la conception de ce qui sera réalisé en même temps.
Il n'en est rien. Une même idée peut prendre plusieurs formes matérielles. Les différences portent le plus souvent sur les matériaux utilisés et en conséquence sur les coûts des aménagements.

Faire les plans

Transformer la matérialisation de l'idée retenue par le client en commande sans ambiguité pour l'entrepreneur

Plans techniques pour la construction

Comment on le construit

Les plans et devis techniques, les documents techniques et administratifs sont une simple traduction de ce que le client a choisi en ce que l'entrepreneur comprend pour garantir la bonne exécution des travaux.

Cette phase technique est celle qui nécessite la plus grande production de documents. Il n'y a cependant plus de nouvelle décision à prendre. Il y a simplement besoin de confirmer une à une et dans le détail toutes les décisions déjà prises. En pratique, on découvre souvent des absences de décision qu'il faut combler ou des décisions qui sont remises en causes. Lorqu'une décision est remise en cause, il faut recommencer à partir de de l'étape où elle a été prise. Cela peut être catastrophique s'il s'agit de l'idée générale du projet ou presque insignifiant s'il s'agit d'un choix technique entre deux objets équivalents.

Estimation détaillée

Combien ça devrait coûter

Le client doit pouvoir suivre pas à pas l'avancement des documents aussi bien sur les détails des objets à installer, que sur les méthodes qui vont être employées que sur les coûts estimés dans le détail des différentes parties du projet (Estimation détaillée).

Devis

Comment on gère les relations entre le client et l'entrepreneur

Le professionnel établi non seulement les plans techniques (existant, implantation, nivellement, plantation ...) mais aussi les documents administratifs (bordereau, clauses admninistratives et techniques ...) qui vont décrire le contrat entre le client et l'entrepreneur.

Ces documents techniques et administratifs pour la construction peuvent être utilisés dans un appel d'offre pour retenir le ou les entrepreneurs qui matérialiseront projet sur le terrain. L'appel d'offre est réservé aux grands projets. Pour les projets plus petits, on fera une simple demande de prix à plusieurs entrepreneurs.

La gestion des appels d'offre est normalement réalisée par le client à partir des plans et devis préparés. Elle ne fait pas partie du mandat principal. En revanche un avis est émis sur ces offres par l'architecte paysagiste, en particulier sur le fait qu'elles soient acceptables ou non. Cet avis fait parti du mandat principal de l'architecte paysagiste. La décision de choix parmi les offres acceptables revient au client.

Suivre les travaux

C'est indispensable si on veut que la réalité soit conforme à l'idée.

Suivi de chantier

Vérifier au fur et à mesure la conformité des travaux avec ce qui est prévu aux plans et devis

À projet son rythme, mais en pratique avec une visite par jour en début de journée on fait du bon suivi de chantier. Avec une visite sur des moments stratégiques décidés à l'avance on évite les erreurs graves mais il faut faire confiance à l'entrepreneur pour le reste et surtout risquer des conflits graves si on doit recommencer le travail.

La surveillance des travaux avec résidence (en permanence sur place) n'est nécessaire que pour les projets complexes.

Pour les jardins privés dont le propriétaire souhaite suivre lui-même les travaux, les indications techniques sur les plans doivent être à la fois techniques et expliquée pour qu'il puisse contrôler au mieux l'avancement du projet. Seul le suivi de chantier par l'architecte paysagiste garantissent que les ajustements imprévisibles nécessaires sur le chantier seront conformes à la préservation de l'idée.

Conformité, avis de changement, décomptes, acceptation

Contrôle du déroulement pour le client

Chaque visite de chantier s'incrit dans un état d'avancement du projet pour le client. Un décompte progressif des travaux permet de payer l'entrepreneur au fur et à mesure de l'avancement. Certaines étapes doivent être acceptées avant de poursuivre par exemple l'implantation ou le nivellement. À la fin on fait une acceptation finale qui met un terme au chantier.

Malgré tout le soin apporté aux plans et devis et le savoir-faire de l'entrepreneur, il se peut que la réalité sur chantier soit différente de celle prévue. S'il s'agit d'un simple ajustement sans conséquence, un simple avis sera émis s'il y a des conséquences sur le budget ou sur un point essentiel du projet il faudra faire un ordre de changement autorisé par le client.

Après la mission principale

Pour conserver ou faire évoluer le projet

Suivi de jardin

Au delà de l'inauguration le suivi de l'entretien est essentiel. En trois ans on peut complètement changer l'aspect d'un jardin en modifiant son entretien.

L'entretien conservatoire est défini devrait être indiqué au moment de la création du jardin mais c,est rarement le cas. Il est souvent défini après coup lorsque le jardin commence à se dégrader. Le suivi minimal de cet entretien nécessite une visite annuelle accompagnée d'un simple avis. En cas de problème à résoudre ou d'amélioration à réaliser, une nouvelle mission de projet devrait être confiée rapidement au concepteur pour éviter une dégradation rapide du jardin.

L'entretien créatif permet de faire évoluer un lieu sans figer le projet dans un moment initial et unique de création. La part à réserver à l'entretien créatif est à déterminer dans les analyses préliminaires. C'est en effet une autre façon de créer le projet.

Services spéciaux

Pour utiliser au mieux certaines capacités

Gestion de projet

Les architectes paysagistes peuvent intervenir comme gestionnaire de projet. Leur compétence à intervenir dans des dimensions multiples leur facilite grandement la tâche. Car pour qu'un projet d'aménagement réussisse, il faut que la gestion entre dans des champs multiples dont l'esthétique, l'écologie, l'économie et bien d'autres encore.

Autres activités

Indispensables pour le maintien du service

Démarchage, publicité, concept (hors mission non rémunéré)

Se faire connaître, entretenir ses relations, faire savoir ce que l'on fait peut représenter énormément d'effort pour une jeune entreprise. Souvent la majeure partie de son temps au début. Mais dès les premiers contrats, il faut veiller à continuer. Cela peut représenter entre 10 et 25% du temps et un montant en publicité dont il est très difficile d'évaluer les retombées. En effet, il s'agit essentiellement de notoriété et pas de produit à ventre.

Le concept, la bonne idée d'aménagement qui va faire que le client veut bien confier une mission est rarement rémunéré. Il est toujours difficile de faire accepter à un client de payer pour inventer quelque chose dont on ne connaît rien encore. Et lorsque l'idée est énoncée, elle est si évidente qu'on a du mal à se faire payer le travail de vagabondage de l'esprit nécessaire à son obtention.

 

Quelques références

pub